top-image

DERNIERES PUBLICATIONS

etetropezien

Tout le monde connait Saint Tropez et dans les rues de la cité, on parle plein de langues. Saint Tropez est connu pour ses stars, ses yachts, ses soirées de luxe… et ses gendarmes. Cela c’est côté port. Mais même en été il existe une autre face à la ville  dès que l’on dépasse les confins de l’agglomération. Par exemple, en suivant le sentier du littoral qui démarre au cimetière marin. Tout de suite, on est dans un monde plus « nature » entre plages (peu courues début septembre), petits chemins, rochers affleurant de la Grande Bleue et les rares maisons qui dominent le littoral sont si discrètes (en général!!) qu’elles ne gênent pas la sérénité et le calme des lieux. Et c’est ainsi que l’on peut découvrir à quelques minutes seulement de la Place des Lices ce pêcheur ébahi de tant de bonheur simple.

Photo prise pas loin du cimetière de Saint Tropez par René Degiovani au début Septembre 2014. Sous licence Creative Commons.

moinesparis

Pas besoin d’un long commentaire…. cette « rencontre » au carrousel du Louvre, haut lieu s’il en est de la consommation de luxe touristique, en particulier pour les Asiatiques, avec trois moines bouddhiques venue pour ???? acheter un nouveau Mac? ou un Ipad?

Photo prise à Paris en Juin 2014 par René DEGIOVANI. Sous licence Creative Commons 

santorin1

L’île de Santorin, en bas de la Mer Egée, pas très loin de la Crête est un haut lieu de tourisme: le tourisme « simple » et balnéaire, voire familial, celui plus luxueux des habitations plus ou moins troglodytes d ‘Oie ou de certaines rues cachées de Fira et celui des croisiéristes, arrivant par plusieurs centaines chaque matin, envahissant magasins et rues et photographiant à l’excès.

Mais si certains se contentent de faire les boutiques, beaucoup viennent jusque là pour admirer la magnifique nature de cette île. Ancien immense volcan, effondré lors d’une éruption il y a seulement 3600 ans, l’île présente du côté de sa falaise intérieure une véritable leçon de géologie volcanique, avec plusieurs couches de laves, de scories, de cendres, de pierres ponce, aux couleurs différentes. Cette beauté s’apprécie surtout d’en bas, bien sûr en bateau, mais aussi à partir du port d’Athinios.

Photo prise en Aout 2014 par René Degiovani. Sous licence Creative Commons.

teeshirt

J’aime bien m’offrir des tee shirts « indigènes » lorsque je voyage. Ainsi au lieu d’accumuler des tas de bimbeloteries qui finissent par prendre la poussière et dont l’intérêt s’estompe bien vite, je peux profiter d’un souvenir utilisable… Quoique, je me souviens des tee shirts de Floride, style des requins qui écrivaient « Send us more tourists, thé last one were delicious », ou au Kenya avec des fesses de zèbres. En Grèce, il a du choix… par exemple entre les tee shirts de Mykonos dont je vous passerai le texte, mais qui vaut son pesant de fêta de vulgarité extrême et ceux d’Athènes, pétris de philosophie et d’une image « redoutable » comme celui ci.

Bref, je n’ai pas trouvé le tee shirt de mes rêves… mais ce n’est pas grave: d’abord sur la plage de Panaga, avec ses parasols naturels, pas besoin de plus qu’un petit maillot, ensuite l’été s’achève et j’ai donc plusieurs mois avant de me lancer dans de nouveaux achats!!

 

mykonos1

Le meltem est en quelque sorte le mistral grec, violent quand il le veut, gênant pour la circulation maritime, mais souvent assez bref.

Et Little Venice n’a rien à voir avec des canaux! C’est une partie littorale du (trop) célèbre village de Mykonos, celle où les bars de jour et de nuit se cotaient le long de la Mer Egée avec pour toile d fond les 5 moulins habituels sur les cartes postales.

Et lorsque le meltem se fait fort, il y a fort à perdre de passer le long du rivage car les embruns sont très violents.

Photo prise en Aout 2014 à Mykonos par René Degiovani. Sous licence Creative Commons.

Page 1 sur 286:1 2 3 4 »Last »
bottom-img