Skip to content

Les cuisinières du Mékong

LAOmekongfemmes

Avant d’entrer dans une zone bien agitée de rapides à la frontière cambodgienne, le Mékong traine paisiblement dans son large lit. Le dernier pont se trouve à Pakse et plus en aval, comme ici à Champasak, c’est un bac qui permet de faire la traversée. Et comme les lieux de passage sont très rares, ils constituent un lieu de rassemblement et d’échanges plus ou moins permanent.

Ces trois Laotiennes portent dans leurs paniers un véritable restaurant ambulant qu’elles vont proposer pendant l’attente du bac, pendant la traversée mais aussi sur l’autre rive.

Photographie prise à Champasak en Décembre 2008 par René Degiovani. Sous licence Creative Commons.

POUR RECEVOIR RÉGULIÈREMENT DES PHOTOS,
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER