Skip to content

Paysan d’Ubud

BALpaysan

Il y a déjà longtemps que le tourisme a pris possession de la grand île de Bali. D’abord la zone balnéaire de Kuta, découverte par les routards et les hippies des années 60/70 (avec les autres K… Katmandou et Kaboul…. eh oui les choses changent 🙂 pour ce “délicieux” mélange de drogues, de sexe libéré et de “farniente-paresse”. Les Australiens (qui n’habitent pas très loin… enfin bien moins loin que nous) ont pris le relais sous la forme dance-beer-surf-sun. Puis les grands complexes hôteliers se sont multipliés et les Occidentaux (mais aussi de plus en plus les Asiatiques) sont venus passer leur semaine/quinzaine de vacances dans ces lieux d’autant plus plaisants que la meilleure saison climatique est bien l’été à Bali….

Mais il existe un autre lieu touristique qui attire de plus en plus les voyageurs: c’est Ubud, un village agricole devenu centre incontesté de la culture et de l’art, et d’un certain art de vivre. Le rythme de vie n’a rien à voir avec celui du littoral, la vie s’écoule, paisible, avec cette tonalité peinture-yoga-méditation-massage….  ou simplement détente et bonheur, qui fait la renommée mondiale du lieu. Bien sûr avec la massification du tourisme, les choses sont devenues plus commerciales mais l’esprit Ubud est encore présent.

Et le grand atout du village est son environnement naturel: à dix minutes à pied du centre, vous êtes au coeur d’une forêt dense avec son cortège de bruits d’animaux ou au milieu des rizières, là où j’ai rencontré ce paysan en plein travail des champs.

Photographie prise en Octobre 2009 à peine au nord d’Ubud par René Degiovani. Sous licence Creative Commons..

POUR RECEVOIR RÉGULIÈREMENT DES PHOTOS,
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER