Fushimi-Inari, un lieu vraiment extraordinaire…

Inari1

Le site de Fushimi-Inari se trouve au sud-est de Kyoto, à moins de 10 minutes de train. C’est un sanctuaire de la religion shintoïste, qui est fortement marquée par la nature et les esprits (et cette notion est éclatante dans ce lieu) en particulier le kami Inari, divinité de la croissance du riz. On venait donc ici dès 711 pour prier pour de bonnes récoltes. Le terme de croissance s’est ensuite élargi, absorbant le commerce et de façon encore plus large les affaires et la richesse. Les prières vont donc à “s’enrichir” et les milliers de tori (portail parfois très majestueux comme à l’entrée du chemin vers le temple Meiji à Tokyo, ici peints en vermillon et de taille plus humaine) ont été offerts en prières ou en remerciements par des paysans, des chefs d’entreprise, voire de simples particuliers….Et sur chaque tori on peut (enfin on pourrait) lire les coordonnées de la personne.

Ce qui est bien sûr extraordinaire c’est qu’il y a des milliers de tori vermillon, formant une sorte de chemin coloré à travers la forêt. Certains passages particulièrement denses sont des must pour les photos…bien que la foule soit souvent présente et dense. Les tori sont accompagnés de nombreux signes religieux, comme bien sûr Inari, le renard, très présent, portant parfois la clé du grenier à riz entre ses dents, des lanternes moussues très énigmatiques ou des petits toris achetés par les visiteurs…

Et puis il y a l’ambiance, pas celle des jours où trop de visiteurs, parfois un peu bruyants, parcourent les chemins, mais celle que l’on trouve plus haut dans le parcours ou celle des jours tristes d’hiver ou d’automne lorsque les nuages et autres crachins s’immiscent  de partout et où la mélancolie, une sorte de tristesse mais aussi la sérénité prennent le dessus.

Photographie prise par René Degiovani en Avril 2015. Sous licence Creative Commons.

POUR RECEVOIR RÉGULIÈREMENT DES PHOTOS,
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER