Aller à Yoshino… (voir les cerisiers)… ou ailleurs d’ailleurs au Japon

JAyoshinogare

 

Si vous êtes fin mars, début à Avril vers Kyoto, vous DEVREZ aller à Yoshino voir les collines couvertes de cerisiers en fleurs. Et pour cela vous DEVREZ prendre les transports en commun locaux. Et ce sera le début du BONHEUR…..

Vous commencerez par vous connecter sur www.hyperdia.com/en, le site qui vous dit TOUT sur les transports au Japon, en particulier sur les différentes lignes de train.

Car, au Japon se côtoient plusieurs compagnies: le Japan Railways (J.R.) qui gèrent les Shinkansen et  beaucoup de grands itinéraires, mais aussi des petites sociétés locales gérant des tronçons spécifiques: par exemple Odakyu, en direction des lieux touristiques d’Hakone et de Enoshima-Kamakura, ou bien Tobu vers l’aéroport de Narita, ou enfin Kintetsu Railways, qui vous transportera de ces quais de la gare de Kyoto vers Yoshino.

Dans Hyperdia, vous trouverez donc la ligne, le quai de départ (eh oui les quais ne changent pas pour une même direction, sont parfaitement signalées et tout le monde saura vous aider si vous avez un doute), l’heure de départ et d’arrivée (et ce sera l’heure véritable à quelques infimes exceptions prêts surtout sur la ligne Kansai Airport-Osaka-Kyoto), les correspondances, les cartes géographiques des différentes stations, les tarifs, décomposant comme c’est toujours le cas au JAPON, le tarif de base pour la distance et les “suppléments – train special rapid ou limited Express  ou Thunderbird par exemple avec une éventuelle réservation de votre place.

Une fois décidé de votre heure de départ et donc d’arrivée, vous irez à la gare (et si c’est pour Yoshino prenez vous y plusieurs jours à l’avance car l’affluence est grande et allez sur Kintetsu Line vers la sortie sud de la gare de Kyoto – vous ne pourrez pas ne pas la voir, il y a des panneaux à tout moment et dans le pire des cas en montrant sur le plan le mot écrit en japonais on vous montrera voire on vous y conduira….)  et vous pourrez prendre à l’avance votre ticket en passant par le guichet spécial – départ “pas pour la journée”…. Vous ferez parfois un peu la queue et vous l’apprécierez. Personne ne grognera dans la file, personne n’essaiera de vous passer devant (ou alors ce sera un Occidental!), l’employé sera poli, souvent agréable et toujours attentif pour vous proposer les meilleurs solutions. Et vous repartirez avec votre petit billet en poche…. Si vous décidez de partir tout de suite, les distributeurs sont à votre service avec une version anglaise et une efficacité totale.

Le jour est venu: Vous verrez sur le quai des tas d’indications pour trouver le bon emplacement pour que la porte du train s’ouvre DEVANT vous… Si vous hésitez, le personnel vous indiquera le bon lieu et avec amabilité. Au japon, vous n’avez JAMAIS l’impression de déranger un employé en lui demandant une information. Quand le train va arriver au quai et que les passagers seront descendus, souvent via le quai opposé, vous assisterez sans doute au rapide ballet des employés qui nettoient un train qui est quasi-parfaitement net et qui retournent très vite les sièges afin que l’on soit TOUJOURS assis dans le sens de la marche. On peut même soit même retourner un siège pour faire un espace à quatre. Vous vous installerez tranquillement à VOTRE place et à l’heure dite le train partira. Si vous avez besoin d’aller aux toilettes ou même pour le plaisir, allez voir la propreté de ces lieux… C’est si simple, les Japonais considèrent simplement que pour vivre facilement en communauté, chacun doit contribuer à cela par son attitude à tout moment. Bref l’anti individualisme égoïste de chez nous pour schématiser…. Quand il y a une correspondance, comme c’est le cas à Yoshino, aucune possibilité de vous tromper: les gens vous indiqueront la direction, vous diront de les suivre et vous réveilleront si nécessaire..

Vous voici arrivé. Vous déposerez votre billet dans le sas de sortie et il sera avalé pour toujours. Sniff pour le souvenir. Au delà des magasins de nourriture TOUJOURS présents à tout moment au Japon, vous verrez sans doute deux files de personnes: à droite vers le téléphérique, à gauche vers le bus. Attendez le bus car il est fort judicieux de se retrouver à mi hauteur pour grimper vers les sommets. Là encore la file est parfaite… et parfois longue, mais les bus sont nombreux…. et je vous raconterai une autre fois en détail ce lieu assez ébahissant….

Photographie prise par René Degiovani en Avril 2015. Sous licence Creative Commons.

POUR RECEVOIR RÉGULIÈREMENT DES PHOTOS,
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER