Skip to content

Feuilles d’or

BKKstatueOr

En Thaïlande et au Myanmar, une surprise pour le voyageur ou le touriste vient des feuilles d’or “collées” sur les statues bouddhiques.

Ces feuilles sont fabriquées selon un procédé traditionnel que l’on peut parfois voir dans des ateliers. A partir de petits morceaux d’or, des “frappeurs” armés de masses impressionnantes tapent en cadence sur les feuilles pour les amincir en les étalant. On arrive ainsi à des feuilles de quelques centimètres carrés, d’une épaisseur infime. Elles n’ont aucune tenue en main, s’effrite et se délite dès qu’on les touche. Souvent vendues en paquet de 10 ou 20, elles doivent être appliquées sur un objet un peu comme un décalcomanie, en appuyant sur une feuille en papier de protection.

Ces feuilles sont apposées sur des statues “sacrées” par les croyants, et malgré leur finesse leur nombre est si grand que les statues se boursouflent et se déforment.

Photographie prise dans une pagode de Bangkok en 2005 par René Degiovani. Sous licence Creative Commons.

POUR RECEVOIR RÉGULIÈREMENT DES PHOTOS,
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER