Skip to content

Le tunnel n°3

Cotunnel3Depuis 1953, il existe (sur le 38ème parallèle nord) entre les deux Corées (et suite à la guerre qui les a opposées ainsi que la Chine et les USA entre autres) une zone démilitarisée appelée DMZ. Elle est longue de 248 km entre les deux mers mais large seulement de 4 kilomètres. C’est un lieu assez extraordinaire dont je vous reparlerai.

Mais ce qui est encore plus surprenant est l’existence de tunnels “d’agression” creusés par les Coréens du Nord dans le but évident de procéder à l’invasion rapide de la Corée du Sud. Quatre ont été découverts, par hasard ou après information de dissidents.

Le plus connu est le troisième tunnel car il se situe à proximité immédiate des bâtiments du  JSA (Joint Security Area), lieu de discussions et de signature de l’armistice et aujourd’hui lieu utilisé par les Nations Unies pour faire appliquer le cessez le feu….

Le 3ème tunnel mesure 1,7 km et finit donc au sud de la frontière. Il est percé en profondeur (73 mètres). Ses dimensions internes sont importantes: 2 m de hauteur et 2 de largeur, permettant de faire passer 30.000 soldats par heure… et de procéder ainsi à l’invasion de Séoul qui n’est qu’à 50 km de là…. Ce tunnel constitue un moment fort de la visite de la DMZ. Après un prêt d’un casque (très utile pour les “grands” Occidentaux, on y descend en pente forte (et longue) ponctuée de stocks de masques à gaz (très rassurant!!). Puis on marche jusqu’à  l’obstruction multiple réalisée après la découverte de l’ouvrage. Rien de stressant, mais à posteriori, on se rend compte du danger potentiel de ce tunnel. Fort curieusement les parois sont noires (alors qu’elles sont en granit..). dans leur duplicité (et leur naïveté!!) les Coréens du Nord avaient voulu faire croire qu’il s’agissait d’une mine de charbon!!

Photographie réalisée par René Degiovani à la DMZ en Mars 2015. Sous licence Creative Commons.

POUR RECEVOIR RÉGULIÈREMENT DES PHOTOS,
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER