Skip to content

Les pierres des Causses

Sur le Causse Méjean, il n’y avait pas de forêt. Le climat était particulièrement rude, les hivers très froids et le vent fréquent.  Si on voit aujourd’hui quelques massifs ils ne sont là que par l’incitation de l’Etat il y a plusieurs décennies afin de donner des ressources aux habitants et d’éviter l’exode massif.

Pas de bois, pas de charpente et le plus souvent les maisons étaient faites à 100% en pierres locales, à l’exemple des Bories du Lubéron. Les fermes caussenardes semblent immuables au sein de cette minéralité.

Photographie prise en Juillet 2017 sur le causse Méjean par René Degiovani. Sous licence Creative Commons.

 

POUR RECEVOIR RÉGULIÈREMENT DES PHOTOS,
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER